Le vote sur ProgPOW et les perspectives du vote comme le mode de gouvernance pour la blockchain

Bien qu’il semble que la majorité de la communauté d’Etrereum n’ait pas accordé trop d’attention à la question, les partisans d’une mesure appelée ProgPOW ont lancé une procédure Carbonvote à laquelle tout détenteur d’Ether peut participer pour évaluer le soutien de la communauté pour ce changement.

ProgPOW est un algorithme de mining de cryptomonnaie qui remplacerait Ethhash sur lequel Ethereum compte actuellement. L’objectif déclaré de l’introduction de ProgPOW est d’atténuer l’avantage que les mineurs spécialisés ASIC ont sur les mineurs GPU. Bien que la discussion autour de la question de ProgPOW soit intéressante en soi, l’initiative peut s’avérer un test important pour le vote en tant que forme de gouvernance des blockchains.

Plusieurs grands projets blockchain tels qu’EOS, Tron et Tezos ont décidé de s’appuyer sur le vote des détenteurs de leurs coins pour décider des questions importantes de gouvernance. Les partisans d’EOS et de Tron croient même que les détenteurs de leurs coins devraient élire les nœuds qui facilitent les mécanismes de consensus de ces réseaux. Les sceptiques soutiennent que le vote en chaîne est un mécanisme décisionnel inefficace et risqué qui peut même dégénérer en ploutocratie totale (voir, par exemple, les critiques de Buterin et Zamfir).  

Jusqu’à présent, le vote sur ProgPOW semble favoriser l’opinion sceptique. Au moment de la rédaction du présent rapport, le nombre total d’éthers ayant voté est d’environ 900 000, ce qui représente près de 1 % de l’approvisionnement total en éther. Et la faible participation n’est qu’une partie de l’histoire. Si le rapport de Trustnodes sur les derniers développements concernant le vote est correcte, il semble que la majeure partie du vote pro-ProgPOW en termes d’éther provient d’un petit groupe de comptes détenant un grand nombre d’éthers.

Si la situation reste à peu près la même, on peut soutenir qu’elle démontrera les pièges du vote des détenteurs des cryptos, comme l’apathie des petits détenteurs et le risque d’une influence démesurée sur les votes des baleines.

Share

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *